Pas de tomates fraîches en hiver !!

Pas de tomates fraîches en hiver !!

« La tomate est un fruit de saison qui pousse de Juin à Octobre : c’est là qu’il faut en manger ».

Et c’est vraiment très important. Pourquoi ? Parce que sinon cela devient un désastre écologique !

23 % des tomates d’hiver vendues en France sont cultivées en Espagne, dans la région d’Almería en Andalousie.

« On parle de l’Espagne, le bilan carbone ne doit pas être si épouvantable en fin compte, un pays frontalier du nôtre… »

Et pourtant :

  • Eau : Les nappes phréatiques sont tellement asséchées que l’on creuse toujours plus pour extraire de l’eau douce. On dessale également l’eau de mer dont le sel est directement reversé  dedans. Conséquence directe : dérèglement très important de la flore et de la faune.
  • Plastique : 44.000 hectares de serres en plastiques jamais recyclées ! En bord de mer, vous imaginez où ces tonnes de plastiques viennent se nicher, sur des dizaines de kilomètres…
  • Déchets : Chaque fruit ou légume produit son poids en déchet et 3 millions de tonnes de fruits et légumes y sont produits chaque année.
  • Pesticides : 80% des tomates d’Almería contiennent des résidus de pesticides, dont 7% au delà des limites maximales autorisées. C’est mauvais à manger, mais aussi pour les personnes qui y travaillent !

TOMATES SECHEES

Et concrètement, quels avantages y trouve-t-on ?

Le goût ? C’est pour cela que l’on mange, normalement, non ? Ici, même le goût est absent, car invariablement il aura celui du vinaigre balsamique que vous devrez asperger dessus pour lui donner une intérêt gustatif !

Mais attention, cela ne signifie pas forcément se priver de tomates en hiver !

Comme nous n’aimons pas vraiment les solutions radicales, nous avons trouvé des subterfuges : tomates confites, séchées ou en bocaux ! Réalisées pendant l’été, elles se conservent toute l’année et vous permettent de retrouver un vrai goût de soleil, en attendant le retour de l’été !

En image et en détails, vous trouverez ci-dessous la vidéo de l’équipe « le tatou », réalisée en collaboration avec l’ADEME (l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), qui présente bien les enjeux liés à cet aliment.

 
 
 

Bref, c’est mauvais pour l’environnement, la santé et maintenant… pour votre conscience !! 😉



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.